Pluie de promotions pour la Camerounaise Denise Epoté à TV5Monde

Pluie de promotions pour la Camerounaise Denise Epoté à TV5Monde

12 Jan 2022 | MÉDIAS | 0 commentaires

[CamerExcellence] Une voix à suivre absolument. Surtout si l’on est un auditeur de la « Radio du monde » (autre appellation de RFI. Une voie à suivre, maintenant, si l’on caresse le rêve de devenir journaliste attitré comme, Denise Epoté. Son actualité le témoigne encore à suffire, avec sa nomination à trois postes au sein de TV5Monde, le 10 janvier 2022. Il s’agit des postes de Directeur Marketing de TV5Monde, PCA TV5Monde USA et TV5Monde Amérique latine. L’annonce est faite sur Facebook par Délégué Général des Ecrans Noirs, Bassek Ba Kobhio, par ailleurs amie de Denise Epoté. L’information de la promotion est confirmée par des sources internes à TV5Monde qui indiquent tout de même d’attendre le communiqué officiel pour savoir les postes indiqués.

En même temps, elle reste directrice de TV5monde Afrique. Poste qu’elle occupe depuis 2002. Parallèlement, elle présente le magazine dominical, « Têtes d’affiche » sur Radio France internationale. Celle qui est un modèle pour de nombreux jeunes est tout simplement l’expression achevée de plusieurs années d’abnégation et de dévouement à son service.

Denise Laurence Djengué Epoté, de son nom complet, débute sa carrière professionnelle chez Radio Cameroun, en 1985. Elle devient ainsi la toute première femme présentatrice du journal de 20h30 en langue française sur la chaîne nationale. En compagnie de son confrère d’expression anglaise, Éric Chinje, ils présenteront le journal jusqu’en 1993. Date à laquelle elle quitte l’ancienne Radio Cameroun, devenue la Cameroun Radio Television, CRTV. Direction l’hexagone. A l’époque, la France ne peut imaginer qu’elle accueille sur son sol une voix dont la résonnance retentira hors de ses frontières. Et de quelle manière ?

Récompenses de l’icone

Plusieurs récompenses dans son escarcelle. Et pas des moindres.  Notamment, le prix de meilleure journaliste de télévision aux « Panafrican Broadcasting Heritage and Achiement Awards », en 2001 à Abuja Nigéria.

D’autres pays africains suivront la mouvance en 2006. En lui conférant le statut d’« Officier des Arts et des Lettres du Burkina Faso ».  Puis « Chevalier de l’Ordre du Mérite national du Sénégal et Chevalier de l’Ordre du Mérite camerounais ».  

Toujours en 2006, la France fait d’elle « Chevalier de l’Ordre national du mérite français ». Et en 2013, ce sera le couronnement total. Denise Epoté reçoit la plus haute distinction honorifique française : « Chevalier de la légion d’honneur ».

Le Sénégal reviendra à la charge avec le « Prix offert par les populations de Médina-Mary », toujours en 2013. Tous ces prix sont loin d’être le fait du hasard.

L’amour du travail

En 1999, Denise Epoté présente le magazine « Et si… vous me disiez toute la vérité ». Un programme qui lève un coin du voile sur les sujets qui concernent le continent africain. L’émission aura l’honneur de recevoir l’ex-président malien, Amadou Toumani Touré, à l’occasion de son 10e anniversaire.

Depuis son lancement, le programme a connu la présence d’autres chefs d’Etat, à l’instar du Malgache Andry Rajoelina, du Gabonais Omar Bongo Ondimba et le Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, sans compter d’autres personnalités éminentes d’Afrique.

Puis ce sera le tour de « Afrique Presse ». Ainsi, la journaliste donnera la parole à ses confrères de Libération, un journal français.

A l’effet de discuter des problématiques de l’Afrique noire. Une fois de plus, Denise Epoté se laisse guider par la fibre politique qui a pris corps en elle depuis qu’elle est étudiante à l’Ecole supérieure internationale de journalisme de Yaoundé (ESIJY), rebaptisée École supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication. L’un des enseignants de cette école, le Dr François Marc Modzom dira qu’elle avait les prédispositions pour réussir en politique.

Dans sa promotion, c’était l’une des seules femmes. Et elle s’intéressait à tout ce qui avait trait à la politique, confiait-il à certains de ses étudiants. La journaliste présentatrice est mariée depuis 1991 et a 68 ans.

Par Jean Materne Zambo

Naviguez sur le site web CamerExcellence par Tags : Denise Epoté | TV5Monde

Ils font la fierté du Cameroun

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code